Archives de catégorie : Fonds patrimoniaux

GIF IT UP, remixer les collections patrimoniales en créant des GIF animés

Comme chaque année, le mois d’octobre est celui du concours international GIF IT UP. Pour ma part, c’est la quatrième fois consécutive que j’y participe. C’est toujours un réel plaisir d’essayer de trouver des idées créatives puis de les mettre en application à travers la création de GIF animés.

Dans ce billet, je vous présente rapidement l’esprit et le règlement actuel de ce concours. J’essaie aussi de vous donner quelques conseils utiles pour vous lancer dans la création de GIF animés du domaine public.

Ce billet est illustré de quelques GIF réalisés par des participants à #GIFITUP ces dernières années (avec bien évidemment attribution et lien vers la source). Continuer la lecture de GIF IT UP, remixer les collections patrimoniales en créant des GIF animés

Vaut le détour #1 – septembre 2020

Ce billet inaugure un nouveau format sur mon carnet de recherches. J’ai décidé de proposer chaque mois dans « Vaut le détour »1 ma sélection personnelle de sites web, lectures, projets numériques ou actualités relatives aux sujets dont je parle habituellement ici : images topographiques anciennes, Lyon, cartographie, patrimoine, numérique, GLAM, open data, domaine public, tourisme et voyage…

Mon envie de tester ce nouveau format de billet découle de plusieurs constats : 

  • ces dernières années, je suis très présent sur le réseau social Twitter, qui me permet d’être en lien avec de nombreuses personnes autour de ces thèmes. J’y vois passer chaque mois des informations très intéressantes, que je retwitte à mes abonnés. Cependant, sur Twitter les informations défilent en continu et il n’est pas rare de rater une information ou de l’oublier assez vite.
  • en parallèle, je mène une veille patrimoniale et scientifique sur ces sujets, mais les liens restent souvent cantonnés à mes dossiers de favoris dans mon navigateur web.

L’objectif de ce format de billet est de mettre en avant des liens que j’ai vu passer au cours du mois, mais je ferai aussi ponctuellement un « Focus sur » un projet plus ancien, dont j’aurais récemment eu connaissance. Et je compte aussi consacrer plus tard des billets spécifiques à certains projets qui méritent une présentation approfondie ! Continuer la lecture de Vaut le détour #1 – septembre 2020

  1. J’ai choisi comme titre cette expression caractéristique du discours touristique, pour rester dans le thème qui m’est familier (guides de voyage). Cette sélection vous propose chaque mois un détour de quelques minutes dans votre navigation numérique, pour découvrir des liens qui, je l’espère, susciteront votre intérêt ! []

[Publication] Réutiliser les images numériques des collections : enjeux, questions pratiques

J’ai déposé il y a quelques jours dans l’archive ouverte HAL un texte portant sur l’accès et la réutilisation des images issues de la numérisation des collections patrimoniales.

Damien Petermann. Réutiliser les images numériques des collections : enjeux, questions pratiques15e rencontres professionnelles de la Fédération des écomusées et musées de société (FEMS) « Le musée digital », Mars 2018, Manufacture Bohin, Saint-Sulpice-sur-Risle (Normandie), France. 

Texte disponible sur HAL (accès ouvert).

Continuer la lecture de [Publication] Réutiliser les images numériques des collections : enjeux, questions pratiques

Google Books et le filtrage géographique du domaine public

Ce billet présente un problème auquel les internautes situés en France sont confrontés lorsqu’ils essaient d’accéder à certains documents du domaine public numérisés par Google.

Billet mis à jour le 05/12/2017 (au sujet de Numelyo)


Le cas en question

 

Dans le cadre de ma recherche doctorale, j’étudie trois grandes collections de guides de voyage créées dans les années 1830-1850 : les guides Murray1, les guides Baedeker2 et les guides Hachette3.

À l’automne 2013, j’ai commencé à rechercher dans Gallica et Google Books des guides relatifs à la ville de Lyon appartenant à ces trois collections. À ce moment-là, j’ai été confronté à une situation étonnante : dans Google Books, je ne pouvais accéder qu’en mode « extraits » à certains guides publiés avant les années 1920, alors que les auteurs de ces ouvrages sont pourtant décédés depuis plus de 70 ans. Cela m’a interpellé : je ne comprenais pas pourquoi des guides publiés dans les années 1850-1860 étaient accessibles en intégralité (PDF téléchargeable), alors que d’autres guides, de la même collection et du même auteur, mais publiés après 1870, n’étaient disponibles qu’en mode « extraits ».

Continuer la lecture de Google Books et le filtrage géographique du domaine public

  1. Les guides Murray ont été rachetés en 1901 par l’éditeur anglais Stanford, puis acquis en 1915 par les frères Muirhead, qui ont créé en 1918 la collection The Blue Guides. []
  2. L’éditeur allemand Karl Baedeker publie son premier guide de voyage en 1832. Les guides Baedeker, existant en allemand, anglais et français, dominent le secteur de l’édition touristique à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. []
  3. Les premiers guides sont publiés par Hachette au sein de la Bibliothèque des Chemins de fer (1852), puis dans la collection des Guides Joanne à partir de 1857, qui devient celle des Guides Bleus à partir de 1919. []