Mise en ligne de ma thèse de doctorat

Dernière MAJ : 24/10/2022, ajout du lien vers HAL-Thèses

J’ai le plaisir de vous annoncer que ma thèse de doctorat en géographie-aménagement est désormais disponible en ligne. La notice correspondante a été complétée et définitivement mise à jour sur theses.fr, le moteur de recherche des thèses françaises. Les informations contextuelles obligatoires sont indiquées : titre de la thèse, date de soutenance, discipline, école doctorale et université, noms du directeur de thèse et des membres du jury de soutenance, résumés en français et en anglais, mots-clés.

Ce moment important est la toute dernière étape du processus : je peux maintenant officiellement clore définitivement mon aventure doctorale, un peu plus de six mois après ma soutenance. Pour moi, ce n’est pas une étape mineure ou anodine : je tenais vraiment à ce que ma thèse soit accessible à tout le monde, car c’est le fruit de longues années de travail en tant que doctorant, dont une partie a été financée par de l’argent public (Région Rhône-Alpes via l’ARC 7). Je suis également conscient que ma thèse n’aurait jamais vu le jour sans l’aide, les conseils et le soutien de nombreuses personnes que je n’ai pas manqué de remercier au début du document.  Et je souhaite que les personnes et institutions patrimoniales intéressées par cette recherche puisse en prendre connaissance directement, dès maintenant. Comme je l’indique dans les remerciements (page 7) : “c’est dans cet esprit de retour à la communauté que j’ai décidé de rendre disponible ma thèse et de valoriser mes recherches, par le choix inconditionnel de l’open access.”


Diffuser ma thèse en open access

Lors du dépôt de ma thèse fin janvier 2022, fidèle à mes principes en faveur de l’open access des publications scientifique, j’ai donc opté pour la mise en ligne sans restriction de ma thèse, via ces deux plateformes officielles en ligne. Elles garantissent l’accès et la pérennité du fichier et des informations contextuelles.

Le fichier PDF de ma thèse est accessible via la notice de theses.fr (cliquer sur “Accéder en ligne”). Il est hébergé par l’Université Jean Moulin Lyon 3, via le Service commun de la documentation.  Depuis le 24 octobre 2022, un deuxième fichier PDF (strictement identique) est disponible dans HAL-Thèses en ligne , l’archive ouverte du Centre pour la communication scientifique directe (CCSD).

Depuis quelques années, et notamment l’arrêté du 25 mai 2016 sur le diplôme de doctorat, c’est la version électronique de la thèse déposée auprès de la bibliothèque universitaire de l’établissement de soutenance qui constitue la version officielle. Il n’est plus obligatoire de déposer une version imprimée. Chaque thèse soutenue se voit attribuer un identifiant unique, le numéro national de thèse.

Je profite de ce billet pour remercier mon directeur de thèse, mon jury de soutenance, le service de la recherche (Alexandre Hunot) et le service des thèses de l’université Jean Moulin Lyon 3 (Mélanie Colonnette): ces personnes ont permis, à travers les différentes étapes de la procédure de dépôt, soutenance et validation de ma thèse, que ce document soit aujourd’hui accessible en ligne.

Vous pouvez dès à présent télécharger ma thèse en PDF, pour la lire intégralement (si vous avez le temps et l’envie 🙂 ), en consulter quelques passages ou simplement la feuilleter. Comme l’indique la première page de ma thèse, ce document est diffusé sous la licence Creative Commons « Attribution – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification » (CC BY NC-ND). Cela signifie que vous êtes “libre de le reproduire, de le distribuer et de le communiquer au public à condition d’en mentionner le nom de l’auteur et de
ne pas le modifier, le transformer, l’adapter ni l’utiliser à des fins commerciales”. Il s’agit essentiellement de respecter les bonnes pratiques de citation, comme pour tout document. Bref, la base. Si vous citez ou reproduisez des passages de ma thèse, cela m’intéresse d’en être informé : pas dans une optique de surveillance, car désormais ma thèse va vivre sa vie en ligne, mais parce que cela fait toujours  plaisir de savoir que mon travail est lu, utilisé et mentionné !


Présentation de cette version numérique

Malgré les différentes contraintes techniques et réglementaires, je me suis efforcé de réaliser un document PDF accessible et pratique à consulter pour les lecteurs. Il contient bien évidemment un sommaire automatique avec des signets permettant de naviguer facilement à l’intérieur de ce long document (750 pages). Des liens hypertextes internes sont également présents et de nombreux liens hypertextes externe donnent accès à des ressources disponibles sur le web, que j’ai utilisées dans le cadre de mes recherches. Il y a notamment les liens vers les sources numérisées (guides de voyage, iconographie) qui sont accessibles sur le web, via les bibliothèques numériques et les plateformes patrimoniales.

Malheureusement, ce document PDF contient quelques coquilles, que je n’avais pas vues lors des dernières relectures précédent le dépôt définitif. C’est le lot de nombreuses thèses, à cause de l’urgence des dernières semaines de rédaction/finalisation (manque de temps, stress). La procédure officielle de dépôt est assez contraignante (et c’est logique sur le plan réglementaire) car elle ne permet pas facilement de déposer une nouvelle version après avoir corrigé ces quelques coquilles. Le jury de soutenance n’a donc pas jugé qu’il était opportun d’autoriser des corrections mineures1, car il s’agit de quelques coquilles peu importantes, qui ne nuisent pas à la lecture et à la compréhension de la thèse. Je suis donc désolé pour ces quelques coquilles qui traînent ça et là dans le document final.

N’hésitez pas à me signaler si vous voyez une erreur ou une coquille gênante, je verrai si c’est utile que je propose un document “Errata” à disposition des lecteurs, en complément de ma thèse.


Je vous souhaite une bonne lecture de ma thèse, en espérant qu’elle vous intéressera et vous permettra d’apprendre des choses sur l’image de Lyon et les “choses à voir” lyonnaises, les guides de voyage et la géohistoire du tourisme. Dans la mesure des mes disponibilités, je reste ouvert aux propositions d’échange ou de présentation de ce travail, n’hésitez pas à me contacter à ce sujet !

Désormais, mon objectif est  d’essayer de valoriser mes recherches auprès du public, sous différentes formes, et notamment en ligne, dans ce carnet de recherche et ailleurs !



Citer ce billet
Damien Petermann (2022, 15 octobre). Mise en ligne de ma thèse de doctorat. L'image de Lyon. Consulté le 14 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q3ds

  1. Un formulaire de demande de corrections peut être signé par le jury lors de la soutenance, mais ce choix retarde la validation de la thèse, car il faut ensuite fournir une nouvelle version corrigée, qui doit être à nouveau validée. Cela peut occasionner plusieurs mois supplémentaires de procédure pour le rapport de soutenance et la diffusion de la thèse []

Une réflexion sur « Mise en ligne de ma thèse de doctorat »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.