Annonce de ma soutenance de thèse sur l’image de Lyon dans les guides de voyage

J’ai le plaisir de vous informer que je soutiens ma thèse de doctorat en géographie-aménagement intitulée « L’image de Lyon d’après les guides de voyage aux XIXe et XXe siècles, une étonnante permanence » le vendredi 8 avril 2022 à 14h30 à l’Université Jean Moulin Lyon 3 (salle Caillemer, 15 quai Claude Bernard).

Je reproduis ici la page de garde de ma thèse, qui contient les informations pratiques et notamment la composition du jury. Vous pouvez aussi retrouver ces informations et un résumé de ma thèse sur le blog Hypothèses des doctorants d’EVS, le laboratoire dont je suis membre.

Page de garde (cliquer pour afficher en plus grand)


Est-il possible de venir assister à ma soutenance ?

Ma soutenance est publique, elle est donc en principe ouverte à toute personne intéressée. Néanmoins, sur le plan purement pratique, ma soutenance va avoir lieu dans une salle qui a une capacité d’une quarantaine de places assises pour le public.

Comme le nombre de places est limité, je suis contraint de procéder à un système d’inscription et j’ai donné la priorité à mes proches : membres de ma famille, amis, collègues doctorants et jeunes chercheurs. À ce jour, il ne reste quasiment plus de place disponibles, ce qui est une bonne nouvelle, car la salle sera pleine, mais aussi une mauvaise, car cela ne me permet pas d’inviter d’autres personnes qui auraient souhaité assister à ma soutenance.

Je pense notamment à d’autres collègues de mon laboratoire, à des doctorants, enseignants-chercheurs, personnels d’appui à la recherche, ainsi que des professionnels du patrimoine à Lyon, camarades d’associations lyonnaises ou curieux qui m’ont fait part de leur intérêt pour ma recherche J’en suis désolé, mais ce n’est malheureusement pas de mon ressort : croyez-bien que j’aurais préféré soutenir dans une salle ou un amphi de plus grande capacité, mais il n’y en a pas de disponible ce jour-là…

[Pour les personnes vraiment motivées, même s’il ne reste plus de place assise le jour J, il y a cependant la possibilité d’assister à ma présentation de soutenance en restant debout, puis de partir au bout de cette première demi-heure. Ce n’est pas l’idéal, mais je le précise tout de même. Merci de me contacter en amont si cela vous intéresse.]


Est-ce qu’il sera possible d’assister à ma soutenance en ligne ?

Pour cette raison, mais aussi plus largement, je souhaite vivement qu’un public à distance puisse suivre toute ou partie de ma soutenance en direct (ou a posteriori). C’est important pour moi, car ces dernières années, j’ai placé mon activité doctorale dans un esprit de large ouverture, partage et valorisation, que ce soit à travers mon carnet Hypothèses, mes publications déposées sur HAL, mes divers engagements collectifs ou mes réseaux sociaux.

En 2022, maintenant que nous avons l’habitude depuis 2 ans des visioconférences et des retransmissions en ligne, je pense qu’il est important que les soutenances de doctorat puissent être suivies à distance. Dans mon cas, je sais que plusieurs dizaines de personnes qui ne peuvent pas être présentes physiquement à ma soutenance souhaitent y assister en ligne si cela est possible. Parmi elles, il y a des membres de ma famille et des amis qui ne sont pas à Lyon, mais aussi des chercheurs et des doctorants de mon laboratoire ou d’autres laboratoires en France, ainsi que des pros du patrimoine qui me suivent sur Twitter (musées, archives, bibliothèques) et d’autres « curieux » intéressés par le sujet de ma thèse.

S’il y a bien un enseignement positif à garder de ces deux ans de pandémie, c’est le fort intérêt d’un bon nombre de personnes pour les visios et retransmissions en direct d’événements scientifiques (colloques, séminaires, soutenances de thèse). J’ai moi-même pu assister à distance à plusieurs soutenances de thèse d’amis ou doctorants en France et à l’étranger, sans compter les autres événements scientifiques.

Malheureusement, sur ce sujet de la retransmission des soutenances, il s’avère que c’est (beaucoup) plus compliqué que prévu dans mon université, contrairement à d’autres universités. Jusqu’au dernier moment, je ne désespère pas qu’une solution satisfaisante puisse être trouvée pour qu’il y ait du public qui puisse suivre en ligne toute ou partie de ma soutenance. Après tout, c’est dans l’intérêt de mon université, de mon laboratoire, de mon école doctorale, et plus largement de la communauté de recherche de donner de la visibilité et de valoriser les soutenances de thèses de ses doctorants. C’est tout de même l’aboutissement de plusieurs années de travail, d’un projet de recherche personnel qui apporte son lot de connaissances dans une ou plusieurs disciplines (ici la géographie et l’histoire).

Ne vous inquiétez pas : d’une manière ou d’une autre, ma soutenance sera valorisée, j’en ai la ferme intention. À cet instant, je ne peux pas dire de quelle manière ce sera fait, mais il y aura quelque chose, même si cela doit n’être qu’a posteriori. Dans cette optique, si vous êtes intéressé pour suivre ma soutenance en ligne et par sa valorisation, je vous invite à remplir ce court formulaire. Il me permettra d’avoir une idée du nombre de personnes concernées et de pouvoir vous communiquer les informations ou les contenus relatifs à la valorisation de ma soutenance.


Remerciements

Je termine ce billet d’annonce de soutenance en remerciant une nouvelle fois toutes les personnes qui m’ont accompagné pendant ces années de doctorat, que ce soit ponctuellement ou de manière suivie. Mon travail doit beaucoup à certaines personnes, elles se reconnaîtront et sont bien évidemment citées dans mes remerciements de thèse, qui seront consultables dans quelques mois lorsque le fichier numérique sera accessible en ligne.

J’en profite d’ailleurs pour conclure en citant l’introduction de mes longs remerciements de thèse (ils font 9 pages), car ce passage illustre parfaitement ce que je pense de la force du collectif, si important pour la recherche, en particulier en doctorat :

Un si long voyage
Mon aventure doctorale n’a pas été un long fleuve tranquille, mais je suis arrivé à bon port. À l’heure d’écrire ces lignes pour clore mon parcours, c’est une impression paradoxale qui domine. Faire un doctorat est une expérience extrêmement solitaire, difficile sur le plan personnel, avec une thèse qui a tendance à prendre toute la place, tel un parasite. Pourtant, c’est aussi un voyage collectif, au cours duquel on fait des découvertes, de belles et riches rencontres de compagnes et compagnons de route, parmi lesquel·le·s certain·e·s deviennent des personnes très importantes. Mon doctorat ne s’est pas du tout passé comme prévu, mais je souhaite garder le souvenir de ces rencontres, en particulier des doctorant·e·s et jeunes chercheur·e·s qui sont devenu·e·s de très bonnes relations professionnelles et dans certains cas, des ami·e·s. Voici venu le moment de replacer cette expérience dans son environnement collectif.

J’ai hâte de soutenir ma thèse devant mes proches et mes collègues. J’espère que cet aboutissement de ma recherche doctorale sera un beau moment d’échanges scientifiques autour des guides de voyage et de l’image de Lyon.

Merci de votre lecture et à bientôt pour un prochain billet qui portera sur ma soutenance et la conclusion de mon aventure doctorale !


Je remercie Noémie pour sa relecture de ce billet.


Billet précédent : Début 2022 : achèvement et dépôt de ma thèse !

Citer ce billet : Damien Petermann, "Annonce de ma soutenance de thèse sur l’image de Lyon dans les guides de voyage", L'image de Lyon [carnet de recherche], 30 mars 2022.
[En ligne] URL : https://imagelyon.hypotheses.org/2511 (consulté le 27 juin 2022)


Une réflexion sur « Annonce de ma soutenance de thèse sur l’image de Lyon dans les guides de voyage »

  1. Cette restriction spatiale est extrêmement regrettable.
    Je ne vois vraiment pas comment les bureaucrates la justifient.
    J’aurais aimé assister à la soutenance, certainement très intéressante et retrouver plusieurs membres du jury.
    Tant pis !!!
    Olivier ZELLER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.