Vaut le détour #6 – février 2021

Le mois le plus court de 2021 est déjà terminé et c’est donc avec quelques jours de retard que je publie ce nouveau billet de veille mensuelle. Du côté des institutions culturelles françaises, l’actualité générale de février est rapide à présenter : « rien à signaler », en tout cas concernant une éventuelle réouverture. Les musées sont fermés au public depuis fin octobre 2020, cela signifie que l’on a dépassé les 120 jours de porte close pour ces établissements (soit le tiers d’une année…). Pas vraiment de changement non plus du côté des archives et bibliothèques quant à l’accueil des publics. Les activités de médiation pour les scolaires peuvent continuer dans les écoles ou parfois sur place, certains ateliers ont lieu avec une limite de 6 personnes, mais de l’extérieur, je dois reconnaître que j’ai bien du mal à comprendre certaines différences d’une structure ou collectivité à l’autre. Pour les musées, la justice a clairement tranché : tant que la situation sanitaire ne s’améliore pas, aucun musée n’est autorisé à rouvrir ses portes au public. Les maires qui ont tenté ce coup de force ont été rapidement rappelés à l’ordre par le tribunal administratif. Il ne reste donc plus qu’à attendre des jours meilleurs… Courage !

À l’Université et dans la recherche française, février 2021 a été un mois très surprenant, surtout pour de mauvaises raisons. Les étudiant·e·s vivent toujours une année universitaire terrible et les enseignant·e·s, BIATSS et responsables de formations sont pour la plupart à bout après un énième changement dans les modalités d’enseignement (distanciel + hybride selon les niveaux et les jours de la semaine). Pendant ce temps, la ministre n’a rien trouvé de mieux à faire que de raviver une polémique dont tout le monde se serait bien passé, surtout dans le contexte sanitaire actuel. Dans la foulée, un certain nombre de collectifs de l’enseignement supérieur et de la recherche ont critiqué ses paroles et des centaines de personnes appellent à sa démission. On se rappellera que la ministre aura donc continué à dérouler tranquillement son entreprise de démolition en plein milieu d’une pandémie mondiale (après avoir fait voter la LPR juste avant les vacances de Noël). Bref, on en vient à se demander si le ministère de l’enseignement et de la recherche ne se porterait pas mieux sans une universitaire à sa tête… Il convient donc une nouvelle fois de soutenir et féliciter toutes les personnes qui, depuis de long mois, travaillent au quotidien pour faire fonctionner l’enseignement et la recherche dans des conditions complètement dégradées. Et je pense avant tout aux précaires qui subissent de plein fouet les conséquences de cette année universitaire 2020-2021 totalement absurde.

Vous l’avez compris, de manière générale, et notamment dans les domaines qui m’intéressent ici, c’est encore l’incertitude qui règne, et voilà bientôt un an que ça dure… Couvre-feu, confinement, vaccination : on ne sait pas ce qui nous attend dans les prochaines semaines ni quand nous pourrons enfin commencer à entrevoir la sortie du tunnel, si celui-ci arrête enfin de s’allonger !

Pour terminer sur une note plus positive, je me rends compte que ce billet « Vaut le détour » est le sixième : cela fait déjà 6 mois que j’ai débuté cette veille mensuelle ! Vous allez voir que le mois de février 2021 a tout de même été marqué par des événements, projets et publications intéressantes. Bonne lecture et bon courage !


Cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement aux rubriques. La flèche [↵] vous permet de revenir ici, au plan du billet.

Tous les autres liens cliquables présents dans ce billet s’ouvrent dans un nouvel onglet.


Informations lyonnaises [↵]

  • Rue de la République, une Rue Impériale ? – Après l’Hôtel-Dieu, la chaîne Youtube Le Journal de l’Histoire a publié une nouvelle vidéo portant sur la rue de la République (durée : 13 min 21). On y découvre l’histoire cette grande artère de la Presqu’île : urbanisme, architecture, transports, assassinat de Sadi Carnot… Une vidéo qui permet de patienter encore un peu avant de pouvoir (re)venir visiter l’exposition des archives municipales dédiée à cette rue !
    #Lyon #histoire #urbanisme #architecture
  • « Le Voyage à Lyon » (via la Société d’Histoire de Lyon) – Tourné en 1978-1979 à Lyon par Claudia von Alemann et diffusé en 1981, ce film a fait l’objet d’une restauration en 2018 puis a été projeté au festival Lumière la même année. Le scénario : « Elisabeth, jeune historienne allemande, se rend à Lyon pour marcher sur les pas de celle qui la fascine : Flora Tristan, écrivaine, socialiste, pionnière du féminisme au XIXe siècle. ». Il est possible de voir ce film sur le site de la Cinémathèque jusqu’au 16 mars 2021 (version française, durée : 1 h 52 min).
    #Lyon #histoire #voyage #cinéma
  • Ateliers La Mouche – Maxime Possek a réalisé TOTEM, un film documentaire dans lequel plusieurs membres de l’association présentent les projets et aspirations d’Ateliers La Mouche (durée : 13 min 52). Il est bien sûr question de la rotonde du dépôt ferroviaire de Lyon-Mouche, mais aussi de réflexions autour de la réinvention urbaine, qu’il s’agisse de ce lieu ou d’autres friches présentes dans l’agglomération lyonnaise.
    #Lyon #patrimoine #urbanisme #ville

Géovisualisation / Cartographie [↵]

  • L’IGN se met aux pyramides vecteur tuilées – Françoise De Blomac (Decryptageo) présente cette évolution de l’affichage des données cartographiques de l’IGN dans le Géoportail. Comme elle l’explique, les tuiles vectorielles offrent l’avantage de pouvoir proposer différents styles cartographiques qui sont plus ou moins adaptés à la représentation de certains types d’entités spatiales.
    #IGN #cartographie #géovisualisation

Patrimoine numérisé [↵]

  • Musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc – Les 1229 photographies et plaques de verre du fonds Georges de Kerever (1868-1949) ont été numérisées et mises en ligne par l’équipe du musée. Elles sont accessibles à la fois sur POP, Bretania et Dat’Armor, le portail d’open data des Côtes d’Armor. Il s’agit d’images en haute définition, librement téléchargeables et réutilisables (domaine public). Depuis Dat’Armor, elles peuvent aussi être affichées dans une visionneuse grâce à l’API Image IIIF, avec possibilité de zoom.
    #OpenGLAM #open data #photographie #Bretagne
  • Tapisserie de Bayeux – En 2017, la fameuse broderie du XIe siècle a fait l’objet d’une campagne photographique par la Fabrique des patrimoines en Normandie. Grâce à l’université de Caen et le CNRS, un outil numérique (SIDS) a été créé pour favoriser les recherches scientifiques, mais également pour la faire découvrir à un large public. Depuis février, il est désormais possible de consulter la Tapisserie de Bayeux grâce au panorama haute définition disponible sur le site web des musées de Bayeux. Par ailleurs, cette œuvre mondialement connue est devenue ces dernières « une star du web », maintes fois détournée et remixée, comme l’explique Johan Rennotte dans cet article pour la RTBF.
    #patrimoine #numérisation #médiation numérique #Normandie

Médiation numérique / Réutilisations créatives du patrimoine [↵]

  • Colour Our Collections – Cette manifestation internationale qui consiste à colorier des images issues des collections patrimoniales a eu lieu du 1er au 5 février. En 2021, plus de 100 institutions culturelles dans le monde y ont participé en proposant leur album (numérique) de coloriage. Il est possible de retrouver les contributions via le site web et avec le hashtag #ColorOurCollections sur les réseaux sociaux.
    #bibliothèques #médiation numérique #domaine public #remix

À écouter / À voir [↵]


Lectures / Publications [↵]

On peut compléter cette liste avec la veille de Géoconfluences : Parutions récentes en géographie (janvier-février 2021).

Je partage aussi d’autres textes/documents publiés sur le web en février 2021 :

  • La conversation scientifique sur Twitter – Billet écrit par Caroline Muller et Frédéric Clavert, qui interroge le rôle de ce réseau social dans les pratiques de recherche et d’enseignement sur des sujets comme l’histoire, les archives ou la sociologie. Twitter est un espace en ligne – parmi d’autres – qui permet d’échanger avec un public large, de différentes manières. Évidemment, tout n’y est pas parfait, mais il serait dommage de passer à côté de la richesse de certaines conversations scientifiques qui y prennent place !
    #recherche #enseignement #vulgarisation #Twitter
  • Open Access and Art History in the 21st Century: The Case for Open GLAM – Une excellente synthèse de Douglas McCarthy sur le mouvement OpenGLAM et les enjeux de l’ouverture des reproductions numériques des collections patrimoniales. L’article traite notamment de la Directive Copyright de l’Union Européenne qui sera applicable à partir du 7 juin 2021. Il est aussi question de l’inefficacité des redevances sur les images du domaine public et les conséquences négatives des politiques actuelles de la plupart des GLAM pour les recherches en histoire de l’art.
    #OpenGLAM #domaine public #droit d’auteur

À venir en mars 2021 [↵]


Image de une (rognée) : William Sadler the Younger, A View of Poolbeg Lighthouse,  huile sur panneau, National Gallery of Ireland, NGI.2014.5, licence CC BY.[Domaine public].


Citer ce billet : Damien Petermann, "Vaut le détour #6 – février 2021", L'image de Lyon [carnet de recherche], 6 mars 2021.
[En ligne] URL : https://imagelyon.hypotheses.org/2108 (consulté le 27 juillet 2021)


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.