Bilan 2017 du carnet L’image de Lyon

Le passage à une nouvelle année est l’occasion de regarder un peu en arrière : j’en ai profité pour faire le bilan de mon activité sur ce carnet numérique.


J’ai publié peu de billets en 2017, mais il y a du progrès par rapport aux années précédentes : cinq billets en 2017 contre deux en 2016 et un seul en 2015. Le carnet prend forme (vraiment très) lentement et certaines rubriques demeurent à ce jour en sommeil profond. Lors de l’ouverture de ce carnet en octobre 2015, j’avais créé un menu assez fourni, que je comptais remplir assez vite de billets.

Deux ans plus tard, j’ai modifié quelque peu ce menu, en ajoutant une rubrique Tutoriels et en supprimant la rubrique Lectures, car je n’ai publié aucun billet de ce type jusqu’à présent. À l’origine, l’idée était d’écrire des comptes rendus de lectures, qu’il s’agisse d’ouvrages, d’articles scientifiques ou de sites web (le mot lecture convient d’ailleurs moins à ces derniers, surtout pour les bases iconographiques et les projets de cartographie numérique). Exercice que je trouve bien difficile finalement.

J’ai un grand respect teinté d’une certaine admiration pour les personnes qui parviennent à écrire et publier fréquemment des billets/articles de qualité sur leur blog. Comme pour la thèse, je bloque toujours dans la phase d’écriture/finalisation de la rédaction proprement dite, y compris pour des textes courts.

En fait, je n’apprécie pas l’écriture et, pour ne rien arranger, mon perfectionnisme me freine souvent dans cette phase. À cela s’ajoute aussi, en partie, le syndrome de l’imposteur : je me dis souvent que sur tel sujet, une autre personne écrirait sans doute un meilleur billet que le mien.

Société de géographie de Lyon et de la région lyonnaise, Supplément au Bulletin de la Société de géographie de Lyon du 1er avril 1900, p.40. Numérisé par Google Books (accès restreint). #scanfail

 

Ce n’est pas un hasard si mon premier billet était une bibliographie sur les images anciennes de Lyon. Vous aurez d’ailleurs remarqué qu’en 2017, j’ai surtout publié des tutoriels et trois billets relatifs à Google Books. Je suis content d’avoir enfin pu terminer le billet sur la manière dont Google Books restreint l’accès à certains documents du domaine public en fonction de l’adresse IP des utilisateurs. C’est un problème sur lequel je voulais écrire depuis quelques années et mon billet, je l’espère, aura permis de mettre en lumière cette situation absurde. Ce billet est d’ailleurs celui qui a été le plus lu et le plus partagé en 2017, alors que je ne l’ai publié qu’en novembre.


Je vais essayer d’être davantage productif sur ce blog en 2018 et mettre mon perfectionnisme de côté plus souvent, pour arriver à terminer davantage de billets. Il y a de nombreux brouillons encore en chantier, mais certains sont bien avancés et le plus dur est de se motiver à les terminer ! Je vais aussi m’autoriser à publier de courts billets, moins achevés, car c’est l’un des principes du carnet de recherche numérique,1 cet entre-deux « entre le brouillon et le texte rédigé »2.

En 2018, je souhaite combler le manque de contenu sur les images de Lyon, car c’est tout de même le titre de mon carnet.  Voilà désormais plus de sept ans que j’ai commencé à étudier les vues anciennes de Lyon et j’ai beaucoup d’éléments intéressants à partager sur le sujet.

Jean-Jacques de Boissieu, Vue de Lyon, 1760
Jean-Jacques de Boissieu, Vue de Lyon, 1760, aquarelle et encre sur papier, 22.8 × 34.1 cm, Musée national de Varsovie, Rys.Ob.d.560. [Domaine public – Wikimedia Commons]

J’aimerais aussi proposer des comptes rendus de projets numériques associant cartographie et images urbaines. Enfin, vous aurez compris à la lecture de ce bilan que le sujet des reproductions numériques d’œuvres/documents du domaine public est au cœur de ma réflexion ces derniers temps. Je réfléchis depuis plusieurs mois à un projet portant sur cette question, j’espère pouvoir le débuter en 2018 !


Pour terminer,  voici le top 5 des billets les plus consultés sur mon carnet en 2017 (d’après les statistiques d’Hypotheses.org):

  1. Google Books et le filtrage géographique du domaine public
  2. Astuce : récupérer les pages d’un livre présent dans Google Books (mode aperçu)
  3. Google Books et la numérisation incomplète
  4. Tuto Wikipedia : signaler visuellement les références disponibles en open access
  5. Bibliographie sur les représentations iconographiques de Lyon : 1500-1900

À très bientôt pour de nouveaux billets !


J’ai créé l’image de titre de ce billet à partir de quatre chiffres extraits de la page 163 du livre de Lewis Foreman Day, Alphabets old and new, for the use of craftsmen : with an introductory essay on Art in the alphabet, 1898, domaine public, disponible sur InternetArchive.

  1. J’ai écrit en 2015 pour ENthèSe un billet de synthèse présentant les carnets de recherche numérique []
  2.  Benoît Kermoal, cité par Marie-Anne Paveau, Le doctorant 2.0. L’infusoir et Enklask à Paris 13La pensée du discours, 21 janvier 2012. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *